4. Calcul de l’exposition externe

Main page content

Avant-propos
Les concentrations d’exposition ne doivent pas nécessairement être mesurées directement. Dans certains cas, une méthode de calcul donnera beaucoup plus rapidement une estimation correcte du risque. Ces dernières années, surtout grâce à l’influence de REACH, un grand nombre de modèles sont arrivés sur le marché. Malheureusement, la validation de ces modèles ont eu lieu, la plupart du temps, non pas avant leur publication, mais bien après leur arrivée sur le marché. Il est donc très important, lorsqu’on est sur le point d’appliquer un modèle, de bien connaître ses antécédents et ses conditions d’utilisation. Het is dus belangrijk als je aan het modelleren gaat dat je de achtergrond van het model en de gebruiksvoorwaarden ervan kent. La situation au niveau européen concernant la modélisation est décrite dans le Technical Guidance Document on Risk Assessment(Anglais) (2nd Ed. 2003) et le document REACH Guide des exigences d’information et évaluation de la sécurité chimique décrit, quant à lui, à quel niveau les modèles peuvent nous être utiles pour l’analyse de risque.

Législation

Normes

Documentation

Positionnement de la modélisation de l’exposition dans NBN EN 689:1995

  • Identification exposition
  • Etude de la situation (lieux de travail)
  • Enquête d’exposition
    • Initiale / base
    • Globale / qualitative – semi-quantitative
      • Qualitative et scores de risques semi-quantitatifs
      • Mesurages antérieurs, incluant biomonitoring
      • Mesurages dans des installations ou des processus comparables (approche du secteur)
      • Evaluations fiables
      • Calculer l’index à partir de l’estimation : [estimation]/[valeur limite]: I=E/VL
        • I < 0,1  Vert: probabilité d’exposition négligeable, OK
        • I > 1,0  Rouge: probabilité d’exposition trop haute, prendre des ACTIONS
        • 0,1 < I < 1,0   Orange: probabilité d’exposition réelle: MESURER

Tableau récapitulatif de quelques outils de modélisation

 

Théorique,  REACH
Conceptuel * / **

INHALATOIRE

DERMIQUE

ORAL

Pour

basé sur

validé

références

EASE

Méc, T1

X

X

 

gaz, vapeur, liquide, solide (poussières et fibres)

 

oui

Tickner et al, 2005

ECETOC-TRA

Méc, T1

X

X

X

substances chimiques dans le cadre de REACH

EASE, ConsExpo

http://www.eteam-project.eu/

ECETOC, Money et al., 2007

Stoffenmanager

Méc, T1 * / **

X

X

 

vapeur, liquide peu volatile, poussières

STEAMBASE

oui

Marquart et al., 2008, Schinkel et al., 2010

ART

Emp, Méc, T2 **

X

   

vapeur, brume, poussière, fumée (pas pour gaz et fibres)

 

oui

Tielemans et al., 2011

EMKG-EXPO-TOOL

Méc, T1

X

   

liquide, substance solide

COSHH

http://www.eteam-project.eu/

EMKG

MEASE

Méc, T2

X

X

 

métaux et substances inorganiques

EASE, ECETOC TRA

http://www.eteam-project.eu/

EBRC

RISKOFDERM

Méc, T1 *

 

X

 

substances chimiques sur les lieux de travail

 

Oui, mais…

Schneider et al., 1999, Oppl et al., 2003

DREAM

Méc, T1 *

 

X

 

substances chimiques sur les lieux de travail

 

Oui, mais…

Van Wendel de Joode et al, 2003, Schneider et al., 1999

EASCIHMOD

Méc, T2

X

         

AIHA EASC

EASCIHSkinPerm

Méc, T2

 

X

       

AIHA EASC,

ChemSTEER

Méc

X

X

 

substances chimiques durant la production etc.

 

par EPA lui-même

US EPA

EUSES

Emp, Méc, T1, T2

X

X

 

substances chimiques industrielles et biocides

TGD, ConsExpo, EASE (ne pas utiliser)

non

RIVM (EU)

BEAT

Emp, Méc, T2 *

 

X

 

biocides dans l’agriculture

 

non

Philips et al., 2001, Schneider et al., 1999

ConsExpo

Emp, Méc, T2 *

X

X

x

substances non alimentaires, biocides

 

non

RIVM

SprayExpo

Méc, T2

X

X

 

biocides dans l’agriculture

 

?

BAuA

LasrookAssistent

T3

X

   

fumée de soudure

 

oui

IRAS

  •