4. Rayonnements ionisants

Main page content

Avant-propos
On peut parler de rayonnement lorsqu’il s’agit de transfert d’énergie par contact indirect (rayonnement électromagnétique avec caractéristiques d’une onde) ou direct (rayonnement de particules).Si ce rayonnement est suffisamment énergétique pour arracher un électron de la couche externe d’un atome, cet atome devient chargé positivement et un ion est créé. Des exemples de

  • Rayonnement ionisant indirect : rayonnement gamma (longueur d’onde <0,01 nm), rayons X (longueur d’onde d’env. 0,01 à 100 nm) et lumière ultraviolette (longueur d’onde d’env. 100 à 400 nm)
  • Rayonnement ionisant direct : rayonnement alpha, rayonnement beta (à subdiviser en électrons et positrons), neutrons et protons.

Les rayonnements ionisants peuvent avoir aussi bien une origine artificielle (substances radioactives à l’hôpital telles que iode, technétium, cobalt, iridium, césium,... ou appareils électriques comme appareil à rayons X ou cyclotrons) que naturelle (substances radioactives dans la nature telles que l’uranium et ses produits de dégradation le thorium, le radium et le radon, ou les rayonnements cosmiques comme les rayonnements beta et gamma naturels). Quelques groupes exposés à titre professionnel sont par exemple les travailleurs des centrales nucléaires, le personnel dans le contrôle-qualité industriel spécifique, en radiologie, dans des domaines médicaux et scientifiques spécifiques, ainsi que le personnel de cabine dans l’aviation. Les effets sur la santé peuvent être liés au hasard (effets stochastiques comme le cancer) ou pas liés au hasard (effets déterministes comme brûlure cutanée, troubles hématopoïétiques et digestifs et effets tératogènes chez la femme enceinte).

 
Législation

Normes

  • CEN/TR 14715:2004 Sécurité des machines - Rayonnements ionisants émis par les machines - Guide pour l'application des normes techniques dans la conception des machines afin de satisfaire aux exigences réglementaires
  • NBN EN 421:2010 Gants de protection contre les rayonnements ionisants et la contamination radioactive
  • NBN EN ISO 11137(-1 à -3): 2006 à 2012 Stérilisation des produits de santé - Irradiation
  • NBN EN 60325:2005 Instrumentation pour la radioprotection - Contaminamètres et moniteurs de contamination alpha, bêta et alpha/bêta (énergie des bêta > 60 keV)
  • NBN EN 60846:2006 Instrumentation pour la radioprotection - Instruments pour la mesure et/ou la surveillance de l'équivalent de dose (ou du débit d'équivalent de dose) ambiant et/ou directionnel pour les rayonnements bêta, X et gamma
  • NBN EN 61005:2006 Instrumentation pour la radioprotection - Appareils de mesure de l'équivalent de dose ambiant neutron (ou de son débit d'équivalent de dose)
  • NBN EN 61331(-1 à -3):1999 à 2002 Dispositifs de protection radiologique contre les rayonnements X pour diagnostic médical
  • NBN EN 61526:2007 Instrumentation pour la radioprotection - Mesure des équivalents de dose individuels Hp (10) et Hp (0,07) pour les rayonnements X, gamma, neutron et bêta - Appareils de mesure à lecture directe et moniteurs de l'équivalent de dose individuel
  • NBN EN 62022:2007 Moniteurs fixes de contrôle et de détection d'émetteurs de rayonnements gamma contenus dans des matériaux recyclables ou non recyclables, transportés dans des véhicules
  • NBN EN 62387:2012 Instrumentation pour la radioprotection - Systèmes dosimétriques intégrés passifs pour la surveillance de l'environnement et de l'individu
  • Plus d’infos sur http://www.nbn.be

Documentation

Outils

Sites web

  •